Les 3 missions des SSR

Les 3 missions des SSR

Aujourd’hui, on compte environ 1 700 structures de SSR en France. Autrefois plus connus sous le nom de « moyens séjours », les soins de suite et de réadaptation jouent un rôle essentiel dans les parcours de soins. Ils interviennent à un moment charnière de celui-ci : après une intervention chirurgicale ou un accident de santé et avant le retour au domicile du patient. Pour cela, les SSR ont 3 missions principales : la rééducation, la réadaptation et la réinsertion.

La rééducation

Les SSR sont des établissements polyvalents qui peuvent néanmoins proposer 9 prises en charge spécialisées dans les affections :

  • De l’appareil locomoteur ;
  • Du système nerveux ;
  • Cardio-vasculaires ;
  • Respiratoires ;
  • Onco-hématologiques ;
  • Des brûlés ;
  • Liées à des conduites addictives ;
  • Des systèmes digestif, métabolique et endocrinien ;
  • Des personnes âgées polypathologiques, dépendantes ou à risque de dépendance.

Cela permet d’offrir aux patients les meilleures chances de retrouver complètement leurs moyens physiques, cognitifs et/ou psychologiques.

Pour cela, ils seront accompagnés par de nombreux spécialistes : kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, etc.

Personnes handicapées pendant une séance de rééducation

Source : gettyimages.fr

La réadaptation

Si une rééducation complète n’est pas envisageable ou impossible, les soins de suite rempliront alors un second objectif : la réadaptation du patient.

Cette étape intervient une fois que l’état du patient est stabilisé. De cette façon, accompagné par des spécialistes, il pourra trouver des moyens de contourner ses limitations au quotidien.

Dans certains cas, il sera nécessaire de mettre en place un processus d’éducation thérapeutique, aussi utile pour le patient que pour son entourage.

L’objectif est non seulement d’offrir un soutien psychologique au patient, mais également de lui permettre de mieux prendre conscience de sa maladie. À terme, l’objectif est de lui apprendre à vivre avec sa maladie ou son handicap au quotidien.

La réinsertion

En moyenne, les séjours en SSR durent 35 jours. À l’issue de ce séjour, les patients devront retourner vivre chez eux et reprendre leur vie.

Pour que ce retour à la vie normale se fasse dans les meilleures conditions, il est important d’accompagner le patient au niveau social. Cela concerne non seulement sa vie personnelle et familiale, mais également sa vie professionnelle.

L’étape de la réinsertion est spécifique à chaque patient. Il est donc important que ce dernier construise un projet de vie avec l’équipe qui l’encadre.

Les équipes médicales des SSR sont notamment composées d’ergothérapeutes. Ceux-ci pourront par exemple conseiller les patients atteints d’un handicap physique à aménager leur logement pour qu’il soit plus fonctionnel.

Laisser un commentaire

*