Dans quel secteur utilise-t-on le scanner code-barres ?

Dans quel secteur utilise-t-on le scanner code-barres ?

Un scanner code-barres, rappelons-le, permet de lire les code-barres des produits. Là où il est nécessaire d’étiqueter des produits, le lecteur code-barres a sa place. Il peut être sous forme de douchette avec ou sans fil, relié à un panel PC ou une caisse enregistreuse. Voyons plus en détail les différents secteurs où le lecteur de code-barres est indispensable.

panel-pc

Le commerce

Lorsque l’hôtesse de caisse enregistre les achats d’un client, elle utilise un scanner code-barres. Elle passe tout simplement l’article devant le lecteur ou utilise une douchette pour les articles plus volumineux. Le scanner est relié à un logiciel qui gère également la caisse enregistreuse. Ce système est indispensable pour la facturation, la comptabilité et la gestion des stocks du magasin. Dans les rayons et le stock, les responsables utilisent également des lecteurs de code-barres pour obtenir des informations sur les produits et réaliser notamment des inventaires.

La santé

Dans le secteur de la santé, la traçabilité est primordiale. On étiquète des prélèvements, des médicaments, du matériel médical (pour la traçabilité de la stérilisation), mais aussi les bracelets d’identification des patients. Les scanners code-barres sont généralement reliés via wifi à une solution logicielle spécifique.

La logistique et le transport

La logistique serait totalement désorganisée sans l’utilisation du code-barres. Aujourd’hui, les marchandises sont étiquetées pour permettre leur traçabilité. Préparateurs de commandes, transporteurs et magasiniers les scannent à l’aide d’un lecteur code-barres aux différentes étapes du transport. Le lecteur code-barres est aussi indispensable dans les aéroports : on scanne les étiquettes des bagages et les cartes d’embarquement des voyageurs.

La bureautique

Dans les administrations et les grandes entreprises, le lecteur code-barres est aussi très utilisé pour scanner les documents à indexer ou à archiver. Dans les bibliothèques, on scanne les livres pour les indexer. Lors d’un prêt, on scanne le livre emprunté, mais aussi la carte de l’emprunteur pour effectuer le suivi.

Laisser un commentaire

*