Quels sont les critères de qualité de l’air d’intérieur ?

Quels sont les critères de qualité de l’air d’intérieur ?

Aujourd’hui en France, la législation impose une série d’obligation aux entreprises en vue d’assurer le bien-être et la santé de ses salariés. Parmi ces obligations, l’on retrouve notamment certains critères en termes de qualité de l’air intérieur. Il s’agit alors d’offrir, à ses employés, un espace de travail oxygéné et exempt de particules nocives pour la santé. Focus sur les critères de qualité de l’air intérieur.

Qu’est-ce que la qualité de l’air intérieur ?

En France, la qualité de l’air intérieur (QAI) est un système qui permet de mesurer la qualité de l’air au sein d’un espace de travail. Ce système permet alors de s’assurer que l’air présent au sein d’un local ne présente aucun danger pour la santé humaine, ou même pour l’environnement.

Une série de critères détermine si un air est « pur » ou, à l’inverse, vicié. Les entreprises doivent impérativement prendre des mesures visant à assurer un air de bonne qualité à ses employés ou à ses visiteurs. Pour cela, l’installation d’une climatisation naturelle peut s’avérer nécessaire.

Paramètres et critères de la qualité de l’air intérieur

Plusieurs paramètres sont scrutés pour déterminer la qualité de l’air intérieur. L’on mesure tous d’abord les taux de polluants gazeux (vapeur chimique, odeurs, etc.) et de polluants sous forme de particules (poussières, aérosols, spores, etc.) au sein d’un local. Il faut que l’intérieur soit exempt de ces deux types de polluants (ils peuvent cependant être présents en petite quantité).

À cela s’ajoutent des critères liés à la température, mais aussi à l’humidité de l’intérieur. Ainsi, le taux d’humidité à l’intérieur d’un local doit être compris entre 35 % et 60 %. La température, quant à elle, ne doit pas être inférieure à 20 degrés et ne doit pas dépasser les 27 degrés.

Améliorer la qualité de l’air d’un intérieur

Dans certains cas de figure et dans certains secteurs d’activité (industrie chimique ou métallurgique, chaine de production, etc.), améliorer la qualité de l’air des locaux est indispensable pour prendre soin de la santé de ses salariés.

Il existe heureusement de très nombreuses solutions pour améliorer la qualité de l’air d’un intérieur. La première est d’éliminer toutes sources de pollutions et d’émissions de pollutions. Si cela n’est pas possible, il est possible d’avoir recours à un système d’extraction de l’air vicié. Ce système peut alors être alimenté par une source d’énergie solaire, thermique ou photovoltaïque.

Ainsi, il est indispensable de respecter les critères de qualité de l’air intérieur. Il s’agit alors de prendre soin de la santé de ses salariés. Pour cela, l’installation d’une climatisation ou d’un système de renouvellement de l’air est parfois indispensable.