Les nouvelles technologies implantées dans les commerces

Les nouvelles technologies implantées dans les commerces

Serait-ce la pression du e-commerce qui pousserait les boutiques à innover ? Très certainement. Entre nouvelles technologies, catalogue interactif ou encore caisses automatiques, nous sommes bien loin des commerces des années passées. L’expérience du consommateur, de son entrée en magasin, en passant par les linéaires jusqu’au passage en caisse, se retrouve transformée. Zoom sur ces nouvelles technologies implantées dans nos commerces.

Des tablettes à disposition des vendeurs pour « mieux vendre »

tablette-vendeur-commerce

Des tablettes pour personnaliser l’acte d’achat et améliorer la relation client-vendeur ? C’est en effet ce que proposent certaines applications performantes et polyvalentes, mises à la disposition des vendeurs. Certaines solutions permettent même de se connecter au back office et d’avoir ainsi accès aux informations produits, à la disponibilité des stocks et à l’historique d’achat de son client.

Des bornes pour le marketing digital local

La société Dolmen propose l’installation de bornes au sein de boutiques afin de collecter des informations qualifiées sur la clientèle. Grâce à elles, les enseignes pourront décider d’envoyer des offres personnalisées par SMS ou mail afin de fidéliser davantage ses clients.
Les bornes peuvent également être utilisées comme outil de satisfaction auprès des clients, comme catalogue ou encore pour mettre à disposition des bons de réduction numériques à l’entrée des magasins.

Des catalogues interactifs sur écrans tactiles

Pas évident de proposer certains articles de façon exhaustive lorsque l’on possède un espace de stockage réduit. Ainsi, pour communiquer sur les produits qui ne sont pas en boutique et ramener la puissance du web dans les points de vente, Improveeze a mis en place une solution de catalogue interactif sur écran tactile.
Par la simple saisie d’une marque ou d’une catégorie de produit sur la tablette, les clients peuvent ainsi récupérer un produit et choisir son mode de livraison.

C’est notamment le cas de la marque de lingerie Undiz qui a testé, l’année dernière dans sa boutique de Toulouse, cette technologie. Une « expérience shopping » où des bornes digitales intuitives permettaient de passer commandes et où les produits étaient livrés par capsules aéro-pulsées dans des tuyaux, directement dans le magasin.
L’intérêt de cette technologie simple et ludique ? Tripler la surface de vente en proposant tout de même l’ensemble du stock : http://www.e-marketing.fr/Thematique/retail-1001/Breves/Undiz-Machine-permet-pousser-murs-251093.htm

Des lignes de caisses automatisées

ligne-caisse-automatisee

Il n’est plus rare d’effectuer le paiement de ses achats via un automate. Cette solution, simple et pratique, propose aux commerces de gérer au mieux lignes de caisses et caisses centrales, en évitant en prime la manipulation des espèces par le personnel.
Un système d’encaissement sécurisé permettant d’améliorer la sécurité  des  points de vente, de simplifier le traitement des espèces pour le commerçant et, point non moins important, de réduire leurs coûts de gestion.

Des tickets de caisse dématérialisés

Acte éco-responsable ? Peut-être. La start-up Weceipt a imaginé une plateforme permettant l’envoi du célèbre ticket de caisse par… Mail ! Cette solution peut également sonder la satisfaction des clients en leur adressant un court questionnaire, permettant ainsi aux enseignes de mieux connaître les acheteurs, de leur adresser des offres personnalisées, des jeux promotionnels ou de communiquer sur des opérations. Pas si éco-responsable que ça…

Des files d’attente réduites

L’un des enjeux principaux des magasins ? Réduire le temps d’attente des clients au moment de l’encaissement. Pour y parvenir, en cas de retour d’un produit, le client a la possibilité de télécharger l’application de l’enseigne, de remplir un dossier de retour, de déposer un produit en libre-service et d’être remboursé automatiquement, sans forcément avoir besoin d’attendre la présence d’’un conseiller. C’est notamment ce que propose le centre d’excellence CGI, dans son magasin du futur implanté à Lille.

 

Déjà disponible au Japon, le robot humanoïde « Pepper » va probablement faire escale en Europe pour la modique somme de 500 euros par mois. Disposant d’une reconnaissance faciale grâce à ses capteurs et sa caméra 3D, ce robot aura pour mission d’accueillir et de conseiller les clients. Un petit robot qui nous prouve encore davantage que les nouvelles technologies n’ont pas fini de révolutionner le monde du retail…

 

Sources images : GettyImages