Industrie métallurgique

Industrie métallurgique

La métallurgie regroupe les processus d’extraction des métaux de leurs minerais, leur affinement et leur travail. Son histoire est intimement liée à la maîtrise du feu par l’homme et à l’obtention des hautes températures, nécessaire aux travaux des métaux. Aujourd’hui, elle fait appel à de nombreuses techniques, qui varient selon la nature du métal et les impuretés à éliminer.

L’élaboration du métal

Après des opérations métallurgiques préliminaires, le métal se présente le plus souvent sous forme d’oxydes. L’étape suivante consiste à réduire l’oxyde pour obtenir du métal brut. Deux voies sont utilisées: la voie chimique, où l’oxyde est réduit par un élément chimique réducteur (métallurgie thermique), et la voie électrolytique, où l’oxyde est réduit à la cathode d’une pile (métallurgie électrochimique).

La purification des métaux

On appelle «affinage» ou «raffinage» l’ensemble des opérations d’élimination des impuretés résiduelles dans les métaux élaborés par les méthodes présentées précédemment. Le type d’utilisation du métal détermine le niveau de pureté à atteindre. Les opérations de raffinage (le terme «affinage» étant souvent réservé à la sidérurgie, dans le traitement de la fonte) permettent aussi, dans certains cas, de récupérer des constituants métalliques de valeur tels que métaux précieux et métaux rares (par exemple l’or ou l’argent dans les sulfures de cuivre ou de zinc). Les nombreuses méthodes de purification peuvent être classées selon le niveau de pureté atteint ou selon la nature des méthodes utilisées. Actuellement, certaines applications nécessitent des métaux et des alliages de haute pureté.

Laisser un commentaire

*