Technicien de maintenance industrielle : quel parcours ?

Technicien de maintenance industrielle : quel parcours ?

Une entreprise ne peut pas fonctionner sans la maintenance de ses locaux et de son équipement. C’est pourquoi le rôle du technicien de maintenance industrielle est primordial. Il s’assure du bon fonctionnement de toutes les machines et vérifie que rien n’entrave le rythme de production. C’est à la fois un travail d’anticipation et d’entretien. Comment devenir technicien de maintenance industrielle ? Voici la fiche métier.

Quel est le rôle du technicien de maintenance industrielle ?

Tout d’abord, un petit point sur les différentes missions du technicien de maintenance industrielle. Celui-ci doit connaître par cœur les machines qu’utilise l’entreprise. Son objectif principal ? Eviter tout ralentissement, dysfonctionnement et panne. C’est pour cela qu’on dit souvent qu’il s’agit d’un métier d’anticipation, de contrôle et de surveillance : il faut agir avant que le problème ne survienne.

Lorsqu’il fait face à une panne, le technicien de maintenance industrielle doit mener les bons tests, effectuer des diagnostics précis et mettre en place les opérations nécessaires. Cela passe aussi bien par le changement de pièces défectueuses que par la correction informatique de logiciels. C’est un travail polyvalent.

L’une des missions du technicien est également d’optimiser les machines industrielles. Il doit sans cesse réfléchir à des façons d’améliorer et de fiabiliser leur performance et doit donc se montrer attentif aux innovations technologiques du secteur.

Quelles sont les compétences requises ?

Comme vous l’aurez compris, le métier de technicien de maintenance industrielle couvre une large palette de compétences. Il ne s’agit pas seulement d’avoir un savoir-faire technique et informatique, il faut également être en mesure d’observer et de prévenir.

Le technicien doit faire preuve de réactivité. En cas de panne, l’entreprise perd de l’argent et compte sur lui pour réparer le problème le plus rapidement possible. Cela suppose une grande disponibilité. Le technicien peut intervenir de jour comme de nuit, les weekends ou même les jours fériés. Par ailleurs, on lui demande souvent d’opérer en-dehors des heures de travail des ouvriers, très tôt le matin et pendant les pauses déjeuner.

Quel parcours pour devenir technicien de maintenance industrielle ?

Pour devenir technicien de maintenance industrielle, vous pouvez vous orienter dès la sortie du collège. Il existe, par exemple, un bac pro maintenance des équipements industriels ou bien un bac pro des métiers de l’électricité et de ses environnements connectés. On vous apprendra tous les aspects techniques du métier, ainsi qu’à assurer la sécurité d’une entreprise via des exercices de veille matérielle.

Après la 3ème, vous pouvez également poursuivre un Bac S ou STI2D, qui débouchera sur des formations spécialisées en maintenance industrielle. Voici les différentes options qui s’offrent alors à vous :

  • Mention Complémentaire des installations oléohydrauliques et pneumatiques
  • BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques
  • BTS Contrôle industriel et régulation automatique
  • BTS Électrotechnique
  • BTS Maintenance des systèmes option A systèmes de production
  • DUT génie électrique et informatique industrielle

Quelles sont les formations bac +3 pour être technicien de maintenance ?

Pour devenir technicien de maintenance industrielle, vous pouvez également obtenir des diplômes de licence, c’est-à-dire bac + 3. Il existe différents parcours qui vous permettront, après plusieurs années d’expérience, de devenir chef d’équipe ou d’évoluer vers des postes de responsables.

Les plus connues sont les formations suivantes :

  • Licence sciences pour l’ingénieur
  • Licence pro maintenance des systèmes industriels, de production et d’énergie
  • Licence pro gestion et maintenance des installations énergétiques
  • Licence pro maintenance et technologie : contrôle industriel
  • Licence pro maintenance et technologie : organisation de la maintenance
  • Licence pro maintenance et technologie : systèmes pluritechniques
  • Licence pro maintenance et technologie : électronique et instrumentation

Si vous êtes intéressé par le métier de technicien de maintenance industrielle, cette fiche métier devrait vous aider à vous orienter. Sachez qu’il existe également des formations de reconversion professionnelle ; il n’y a pas d’âge pour découvrir le travail technique de la maintenance industrielle !

Laisser un commentaire

*