Les industries minières

Le développement des industries minières

Dans les années 1960, les producteurs de métaux (à l’exception des métaux ferreux) ont commencé, le faible coût de l’énergie aidant, à s’intéresser à des gisements à des teneurs de plus en plus faibles, proche du clarke (teneur moyenne d’un élément chimique dans la croûte terrestre), ce qui était compensé par le traitement d’énormes tonnages de minerai, exploitables à ciel ouvert, dont le modèle est le porphyry copper.

Cependant, dans les pays occidentaux, l’augmentation du prix du pétrole a transformé en mythe cette perspective intéressante. Le double choc pétrolier de 1974 et de 1979 a marqué, ainsi, une évolution dans la politique de recherche minière de pays comme la France. La crise portant initialement sur l’énergie, puis sur les matières premières, a fait apparaître la gravité de la dépendance de nombreux pays industrialisés dans le domaine de leurs approvisionnements extérieurs en matières premières minérales, énergétiques ou non.

En effet, les principaux fournisseurs mondiaux sont souvent des pays politiquement instables, pouvant basculer soudainement d’un bloc dans l’autre. Les gouvernements ont donc lancé et financé des plans minéraux ou des inventaires des ressources minières nationales, des opérations de prospection systématique des régions favorables. Même en France, où les chances semblaient faibles en raison de l’intense exploration minière passée, plusieurs dizaines de sujets nouveaux ont été ainsi apportés aux investisseurs, et quelques mines ont été ouvertes.

Les industries minières, industrie minière