Quelles sont les contraintes spécifiques des industriels de l’agroalimentaire?

Quelles sont les contraintes spécifiques des industriels de l’agroalimentaire?

L’industrie agroalimentaire est tenue de respecter des règles et normes spécifiques, afin de garantir l’hygiène et la sécurité des produits proposés aux consommateurs.

Industrie agroalimentaire : quelles sont les contraintes sanitaires ?

La démarche de réduction des risques

Pour assurer la sécurité alimentaire, les industriels du secteur doivent mettre en place des démarches permettant d’identifier et de prévenir les risques divers : conservation, contact, emballage, transport. Le principal référentiel utilisé dans le secteur est la démarche HACCP (hazard analysis critical control point), qui est devenue un passage obligé pour les entreprises ayant des activités en Europe.

Les règles d’hygiène pour le personnel

Les producteurs transformant les matières premières alimentaires en produits finis se doivent de respecter les bonnes pratiques d’hygiène à tous les stades de la production. Le personnel doit avoir, entre autres, un état de santé non susceptible de nuire à la sécurité alimentaire, ainsi qu’une bonne hygiène corporelle : lavage des mains très régulier, port d’une tenue de travail adéquate. Par ailleurs, il est impératif pour ces entreprises de réaliser un nettoyage fréquent de toutes les surfaces ayant vocation à rentrer en contact avec les aliments, de mettre en place une procédure de traçabilité des produits, et de stocker les denrées aux conditions de température appropriées. L’ensemble de ces points fait l’objet d’une surveillance constante, avec des contrôles associés à des campagnes de sensibilisation.

Les tests de migration des produits

De leur côté, les fabricants de contenants alimentaires doivent analyser les emballages utilisés pour les aliments, afin de s’assurer qu’il n’y a pas de transfert de molécules indésirables entre le contenant et le contenu. Ces analyses que l’on nomme « tests de migration » permettent de vérifier que les matériaux employés sont bien conformes à la réglementation française et européenne. Elles s’appliquent aux contenants solides, comme la manne à pain en plastique, ou aux contenants liquides, tels que le jerrican alimentaire en PEHD. L’ensemble des tests réalisés est à regrouper au sein d’une déclaration de conformité du produit, qui doit être fournie aux clients intermédiaires ou finaux.

Enregistrer