Comment dessaler l’eau de mer ?

Comment dessaler l’eau de mer ?

Le dessalement de l’eau de mer est un enjeu important pour les années à venir et pour le développement des pays les plus défavorisés. De nos jours, dessaler l’eau de mer pour la rendre potable est désormais possible. De nombreux systèmes ayant atteint le stade industriel existent, dont les deux principaux sont l’osmose inverse et la distillation. Explications.

L’osmose inverse

calcaire

L’osmose inverse est un système de purification de l’eau par filtrage très fin qui ne laisse passer que les molécules d’eau.

Elle nécessite de traiter l’eau de mer en la filtrant et en la désinfectant afin de la débarrasser des éléments en suspension et micro-organismes qu’elle contient. L’osmose inverse consiste alors à appliquer une forte pression sur cette eau salée pour la faire passer à travers une membrane semi-perméable : seules les molécules d’eau peuvent passer, donnant comme résultat une solution purifiée.

Procédé industriel efficace ayant déjà fait ses preuves, l’osmose inverse permet d’extraire environ 50% d’eau pure, les 50% restants étant concentrés en sel. La pression osmotique de l’eau étant d’environ 60 bars, le système doit soumettre une pression comprise entre 50 et 80 bars. L’unité d’osmose inverse peut également être alimentée en puissance par un générateur solaire photovoltaïque, en test dans plusieurs régions du globe.

L’eau ainsi obtenue est plus pure et convient pour tous les usages de l’eau potable. Un osmoseur peut aussi être utilisé à la maison pour diminuer la dureté de l’eau, supprimer ses polluants, améliorer son goût et protéger les appareils électro-ménagers.

La distillation

verre-plastique-eau

La distillation est le second procédé le plus utilisé pour le dessalement de l’eau de mer. Cette technique existe cependant sous plusieurs formes.

La distillation consiste toujours à évaporer l’eau de mer en utilisant soit la chaleur des rayons solaires, soit une chaudière. Seules les molécules d’eau s’échappent, les sels et autres substances se transformant en dépôt. Il suffit alors de condenser la vapeur d’eau ainsi obtenue pour avoir une eau douce, potable et plus pure comme dans une bonbonne d’eau. Si le dessalement multi flash est le procédé le plus utilisé, il existe également :

  • La distillation à simple effet (utilisée sur les bateaux) ;
  • La distillation multi-effets ;
  • La distillation par compression de vapeur ;
  • La distillation par dépression. ;
  • La distillation par four solaire.

Le dessalement multi flash consiste à maintenir l’eau sous pression pendant toute la durée de chauffe. Une fois la bonne température atteinte, l’eau est introduite dans un étage où règne une pression réduite. L’eau est alors instantanément vaporisée par flash. Ce phénomène de flash est ensuite reproduit dans une série d’étages où la pression est de plus en plus réduite, permettant de condenser la vapeur obtenue et d’avoir de l’eau. Grâce à un système ingénieux, la vapeur aide également à préchauffer l’eau.

 

Très énergivores, coûteuses, la distillation et l’osmose inverse sont les principales techniques de dessalement utilisées dans le monde. Et demain ?

Laisser un commentaire

*