Protection du travailleur isolé : notre lexique

Protection du travailleur isolé : notre lexique

La protection du travailleur isolé est un domaine peu connu pour les entreprises. Pourtant, chaque salarié peut un jour se retrouver en situation de travail isolé. Comment identifier ces situations et quels sont les dispositifs à mettre en place? Voici un lexique qui vous permettra de faire  le point sur la PTI.

pelleteuse chantier

Source illustration : Getty Images

PTI – Protection du Travailleur Isolé

La Protection du Travailleur Isolé s’applique dans le cadre de l’article R237.10 du Code du Travail. Celui ci définit les situations de travail dans lesquels un travailleur classique se retrouve dans une situation de travail isolé :

« Lorsqu’une opération est exécutée de nuit ou dans un lieu isolé ou à un moment où l’activité de l’entreprise utilisatrice est interrompue, le chef de l’entreprise extérieure concernée doit prendre les mesures nécessaires pour qu’aucun salarié ne travaille isolément en un point où il ne pourrait être secouru à bref délai en cas d’accident. »

De cet article de loi découlent des dispositifs, qui permettent aux travailleurs concernés de donner l’alarme en cas de situation anormale : le terme PTI, pour Protection du Travailleur Isolé, englobe ces différents dispositifs.

DATI – Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé

Le DATI permet au travailleur isolé de donner l’alarme en cas de situation atypique ou potentiellement dangereuse; une fois l’alarme transmise, un poste de surveillance prend les mesures nécessaires en fonction des situations.

Les dispositifs de PTI DATI peuvent prendre diverses formes : montre avec alarme manuelle et localisation GPS, talkie walkie, ou encore téléphone portable PTI avec une couverture étendue.

API – Alarme Portative Individuelle

L’alarme portative individuelle est l’une des clés du fonctionnement des dispositifs d’alarme pour les travailleurs isolés. Elle peut être déclenchée de manière volontaire; elle peut aussi se déclencher automatiquement si elle détecte une situation anormale. Une chute par exemple (l’alarme détecte la verticalité), ou encore l’émission d’une substance toxique.

Cette alarme est transmise à un centre de surveillance (qui peut être interne à l’entreprise ou prestataire), avec un positionnement. Les personnes recevant l’alarme vérifient tout d’abord s’il ne s’agit pas d’une fausse alerte. Elles peuvent ensuite prévenir au plus vite les secours en cas d’accident!

Source des infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Protection_du_travailleur_isol%C3%A9#Type_d.E2.80.99alarme

Laisser un commentaire

*