Les normes d’hygiène dans l’industrie agroalimentaire

Les normes d’hygiène dans l’industrie agroalimentaire

L’hygiène dans une industrie agroalimentaire est soumise à des règles très strictes. Les entreprises du secteur sont en effets responsables juridiquement de la sécurité sanitaire des denrées qu’elles produisent, stockent, vendent et transportent.

Le point sur l’hygiène dans l’industrie agroalimentaire

hygiene industrie agroalimentaire

Source photo : Pixabay

Les aliments impropres à la consommation peuvent causer des maladies qui peuvent s’avérer désagréables, voire dangereuses et même fatales, notamment chez les plus fragiles, comme les personnes âgées et les jeunes enfants. La sécurité sanitaire des aliments est liée à des risques physiques (provenant du matériel), chimiques (présences d’additifs ou de pesticides) et microbiologiques (bactéries et virus) qui existent à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, de la production à la consommation.
L’hygiène dans l’industrie alimentaire concerne les hommes qui y travaillent et qui manipulent les aliments : ils doivent porter des vêtements spécifiques pour éviter toute contamination, à savoir un tablier, une charlotte, des manchettes, des gants, des couvre-chaussures… Des équipements spécifiques doivent également être installés afin de garantir une bonne sécurité alimentaire : des systèmes d’analyse des températures pour le respect de la chaîne de froid, des portes va-et-vient conçues avec des matériaux respectant les normes alimentaires et résistantes aux chocs, des rideaux et portes à lanières pour une isolation très efficace du froid comme du chaud pour les halls de production ou les chambres froides…

Les normes de la sécurité alimentaire

Les normes concernant l’hygiène dans une industrie agroalimentaire sont la plupart du temps élaborées par des organismes nationaux ou internationaux, comme l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO). Elles sont très importantes, car elles aident les usines à produire de façon constante des denrées saines dans le respect d’une législation.

Depuis 2005, la norme ISO 22000, basée sur le volontariat et concernant le management de la sécurité des denrées alimentaires, impose à toute la filière agroalimentaire d’utiliser la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) pour assurer l’hygiène des aliments. Il s’agit d’une méthode de gestion de la sécurité sanitaire des aliments élaborée aux Etat-Unis. La méthode comprend 7 étapes d’identification, d’évaluation et de description des mesures de maîtrise des dangers, ainsi que des points critiques pour leur maîtrise…
De nombreuses PME n’ont pas les moyens financiers ou matériels d’obtenir la norme ISO 22000, témoignant de l’engagement en matière de santé publique : c’est pourquoi l’Union Européenne a ramené le règlement à des bases d’hygiène et d’entretien plus accessibles. Les PME peuvent donc, depuis 2006, bénéficier d’une dispense d’agrément prenant en compte leur activité, mais ne les dispensant pas de règles sanitaires essentielles et de contrôles réguliers.

Enregistrer

Laisser un commentaire

*