Les enjeux de l’économie circulaire pour la filière plasturgie et composites

Les enjeux de l’économie circulaire pour la filière plasturgie et composites

Le gouvernement a annoncé, en avril 2018, son objectif de réduire de moitié les déchets mis en décharge et d’atteindre 100% de plastique recyclé d’ici 2025. Il attend donc des engagements volontaires, notamment de la part des industriels du plastique et des composites.

100% de plastique recyclé d’ici 2025

Aujourd’hui, l’industrie française du plastique n’utilise que 5 à 7% de plastiques issus du recyclage. Selon la Fédération de la plasturgie, seuls 40% pourront être atteints si les industriels ne disposent pas de moyens économiques adéquats. Les acteurs réclament la création d’outils qui les inciteront à utiliser plus de matière recyclée dans les plastiques. Par exemple, une aide de 150 euros par tonne de plastique recyclé produit devrait encourager massivement les industriels. En effet, cela permettrait de valoriser la tonne de CO2 économisée (entre 40 et 50 euros la tonne).

Transformer l’outil industriel

L’économie circulaire ne fonctionnera pas sans une transformation de l’outil industriel. Les industriels du plastique ont besoin de nouveaux équipements pour utiliser davantage les matières issues du recyclage dans leur production. Pour cela, ils espèrent que l’État leur permettra d’emprunter grâce à un fonds d’investissement.

Un taux minimum d’incorporation de MPR

Selon les professionnels, un taux minimum d’incorporation de MPR (matières plastiques recyclées) n’est pas réaliste. En effet, les polymères sont très variés, et leur recyclage est complexe. Certains secteurs comme l’agroalimentaire exigent des matières plastiques respectant de hauts standards de traçabilité et de qualité, ce qui limite l’utilisation des MPR.

Booster l’éco-conception

Les professionnels de la filière plasturgie et composites comptent beaucoup sur une meilleure coordination pour l’éco-conception des produits. En élaborant ensemble une stratégie, les industriels pourront créer plus aisément des produits recyclables et réutilisables.

Des mesures à l’échelle européenne

Les industriels du plastique et les gouvernements attendent de l’Union européenne la mise en place d’une stratégie pour le recyclage du plastique. Ces mesures, incluant notamment le soutien à la recherche, permettront de créer une dynamique pour le développement du marché, avec des standards communs.

Laisser un commentaire

*